Le Cinéma de Raoul Ruiz - Actualité

Retrospective Raoul Ruiz à Tokyo

l’Institut Français du Japon - Tokyo propose au public de découvrir ou de redécouvrir les films les plus emblématiques de Raoul Ruiz, du 8 au 23 septembre 2012.

"En près de cinquante ans de carrière, le réalisateur franco-chilien a créé un univers onirique inégalé, mêlant audaces formelles et réflexions sur l’art. Le cinéma de Raoul Ruiz aborde aussi bien des registres intimistes que des drames romanesques, notamment à travers l’adaptation de l’œuvre de nombreux auteurs. Un de ses films emblématiques donne vie à celle de Marcel Proust, dont les personnages s’incarnent sous les traits de Catherine Deneuve, John Malkovich ou encore Emmanuelle Béart. Travaillant tous les genres, alternant productions locales et commande de télévision, maintenant en permanence un laboratoire fictionnel, Raoul Ruiz est une figure unique du cinéma contemporain."

Guy Scarpetta présente Le temps retrouvé de Raoul Ruiz

Juin 2012 au cinéma Le Grand Action, Guy Scarpetta, ami et grand connaisseur du cinéma de Raoul Ruiz, présente son travail et notamment la relation qu'entretiennent cinéma et littérature dans le film "adapté" de Proust.

Paris cinéma et le Fid Marseille rendent hommage à Raoul Ruiz

Yorge Arriagada parle de son travail avec Raoul Ruiz

Logique du sens de Trois Vies et une Seule Mort

Jean-Michel Pamart, qui vient de publier aux éditions Kimé Deleuze et le cinéma (2012), nous fais parvenir un mémoire de DEA sur le cinéma de Raoul Ruiz :  Raoul Ruiz, cinéaste de l'événement - Logique du sens de Trois Vies et une Seule Mort (1994) sous la direction de Jean-Louis Leutrat.

Extrait :
Raoul Ruiz est fréquemment qualifié de cinéaste baroque. A l'inverse de Oliveira, le réalisateur semble accepter de bonne grâce ce qualificatif. Il se réfère d'ailleurs lui-même volontiers à Gracian et à la rhétorique baroque. Pourtant un tel étiquetage permet surtout de passer sous silence ce qui peut faire problème à l’intérieur de son œuvre. Le terme Baroque masque, opacifie la spécificité du cinéma de Ruiz plutôt qu'il ne le définit. Il permet surtout d'évacuer la dimension éminemment subversive de l'œuvre du cinéaste chilien. Tous ses écarts lui seront pardonnés puisqu’il est un cinéaste « baroque ».
Jean-Michel Pamart

pdf Raoul-Ruiz-cineaste-de-l-evenement-jean-michel-pamart.pdf

Cinélatino du 23 mars au 1er avril 2012- Programmation "Retour au Chili"

cinelatino-2012"Raúl Ruiz est mort à Paris le 19 août 2011. Le festival a eu l'honneur de l'accueillir à Toulouse à deux reprises, notamment en 2007 pour la rétrospective organisée par l'ARCALT et La Cinémathèque de Toulouse. Il laisse un grand vide dans le cinéma mondial et latino-américain. Nous souhaitions vite le retrouver en programmant une sélection de ses derniers films du « retour au Chili », notamment Días de campo (2004) et La Maison Nucingen (2008), mais aussi la version restaurée de son tout premier film, La maleta (1963, court-métrage)."

En savoir plus sur le site http://www.cinelatino.com.fr/

L'Université de Californie et le Berkeley Museum & Pacif Film Archive rendent homage à Raoul Ruiz

bam-pfaPlusieurs films seront programmés du 2 mars au 15 avril 2012, dont La Colonie pénitentiaire (1971)

En savoir plus

Positif 611 Raoul Ruiz ou le réalisme magique

positif611Positif n°611 janvier 2012
Raoul Ruiz ou le réalisme magique — Par Guy Scarpetta, Alain Masson, Michel Chion, François Margolin, Raoul Ruiz, Michel Ciment, Jean-Dominique Nuttens, Hubert Niogret

Requiem pour Raoul Ruiz - Guy Scarpetta
De l'identité égarée au chaos organique - Alain Masson
Le travelling "est" le fantôme - Michel Chion
Don Raul - François Margolin

Entretien avec Raoul Ruiz sur "Trois Vies et une seule mort" / "J'ai tendance à mélanger fantômes et fantasmes" - Michel Ciment

A propos des films - Raoul Ruiz
Raoul Ruiz, romancier - Michel Ciment
La fiction qui déborde / Mystères de Lisbonne en DVD - Jean-Dominique Nuttens
Filmographie de Raoul Ruiz - Hubert Niogret

L'esprit de l'escalier de Raul Ruiz

l-esprit-de-l-escalier-de-raoul-ruizParution : 4 Janvier 2012
Prix editeur : 19€00
Pages : 240p.
Isbn : 9782213644363
Fayard, collection Alter Ego

Oui, au début ça avait l'air facile : 'Vous allez nous inventer une vie', toute une vie. Au fond, on me demandait de m'inventer. Une nouvelle vie. J'avais l' embarras du choix... Je pouvais raconter ma vie d'empereur de Chine. Ou de légionnaire romain, de bandit catalan, que sais-je ! Au fond, j'ai eu de la chance : j'ai réinventé ma propre vie, juste avec un léger décalage. Je ne pouvais pas savoir que cette vie-là, j'allais la vivre. Pour de vrai ! Que la mort par moi racontée, je devrais la subir. Littéralement (sij'ose dire). R.R.

En savoir +


Copyright © 2019 Le Cinéma de Raoul Ruiz - Tous droits réservés - mentions legales