Le Cinéma de Raoul Ruiz - Documentation

J'ai cru comprendre que dans ce fatras de contrevérités addictives, les Philokinètes trouvaient la nourriture indispensable à l'ennivrement qu'ils appelaient la foi dans le film à venir. C'est à dire la conviction que le cinéma avait en réalité une vie indépendante des hommes. Le cinéma est, disaient-ils, une sorte de soupe primale d'une forme de vie nouvelle. De là devaient émerger des créatures, pures projections ; entendez par ceci des êtres démunis d'actualité, de vastes ensembles de boucles dont chacun posséderait un tout petit éternel retour à soi."

Extrait tiré de la voix-off de Le Film à venir