Documents

 
Voici une série de textes mis à disposition par lecinemaderaoulruiz.com, nous remercions leurs auteurs d'avoir accepté qu'ils soient publiés ici. Ces textes sont disponibles à titre gracieux mais ne doivent pas être reproduits sans l'accord de leurs auteurs et de lecinemaderaoulruiz.com. Pour toute question concernant ces documents, merci de se reporter à la page mentions légales de ce site et de nous contacter.
 
 
Le Surréalisme de Raoul Ruiz
Auteur : Rodolfo García
Editeur : UNIVERSITÉ DE LAUSANNE FACULTÉ DES LETTRES
Mémoire de Maîtrise universitaire ès lettres en Histoire et Esthétique du Cinéma
sous la direction du Professeur Mireille Berton
Session d’Hiver 2015
 
Raoul Ruiz est un mystère dans le contexte du cinéma contemporain. L’ampleur de son œuvre filmique, composée de cent-vingt films en plusieurs langues, éparpillés entre plusieurs décennies et continents, et d’une multiplicité de courts, moyens et longs métrages entre fiction, documentaire et vidéo didactique, rendent les catégorisations difficiles. Or, le réalisateur chilien – aussi romancier, dramaturge, professeur et artiste visuel – a laissé en même temps une œuvre théorique importante, à travers des textes comme « Les relations d’objets au cinéma »1, « The Six Functions of the Shot »2 et Poétique du Cinéma3 – son ouvrage en trois volumes, dont seuls les deux premiers ont été publiés en français. Il faut également prendre en compte les réflexions critiques que le cinéaste déployait lors de ses entretiens – édités pour certains dans trois publications : Entretiens4, édité par Jacinto Lageira ; Entrevistas escogidas y filmografía comentada5, publié par Bruno Cúneo et Conversaciones con Raúl Ruiz6, dirigé par Eduardo Sabrovsky.
 
Cinéma médiation et transmission chamanique
Auteur : Marie-Hélène Mello
Thème : Le film à venir, Poétique du cinéma
Editeur : Intermédialités mai 2005
Dans son essai « Pour un cinéma chamanique », Raoul Ruiz met en valeur les affinités qu''entretient l''image cinématographique avec le chamanisme. Cet article éclaire la notion ruizienne de « cinéma chamanique » afin d''amorcer une réflexion sur le cinéma en tant que médium chamanique qui préserve les qualités médiatiques liées à la transmission orale. L'auteur y aborde le rôle de l'image dans l'oeuvre de Ruiz associé à la mémoire, à l'art combinatoire et au « film potentiel » de même que la conception du spectateur qui en découle. L'article se conclut par une analyse du Film à venir (Ruiz, 1997) d'après L'Écoute filmique de Véronique Campan qui tente de déterminer ce que pourrait être le « caractère chamanique » du son au cinéma.
 
De l'art de la digession maîtrisée
Entretien avec Raoul Ruiz
Auteur : Fabien Ribéry
Thème : Généalogies d''un crime
Editeur : Tausend Augen N°14 Mai 1998
 
Dossier de presse La Maison Nucingen
Distribution :
 
Entretien avec Raoul Ruiz par lecinemaderaoulruiz.com
Entretien enregistré à la Cinémathèque de Toulouse le 9 mars 2007 Auteur : Pierre-Alexandre Nicaise
 
Histoire grotesque et sérieuse
Cahiers du cinéma 512 avril 1997
Auteur : Thierry Jousse
 
L'esprit de l'exode ou la mélancolie chilienne
Entretien avec Raoul Ruiz
Hors Champ 3 septembre 2004 - Montréal
Thème: Dias de campo
Auteurs : Richard Bégin et André Habib
 
Dossier de presse L'éveillé du Pont de l'Alma
Photos, Texte de Pascal Bonitzer, Texte de Claude Lyonnaz, filmographie
Editeur : Les Films du passage, Paulo Branco
 
L'illusion de la représentation
Editeur : Cinéma 79 n° 245 Mai 1979
Auteur : Gérard Courant
Thème : L'Hypothèse du tableau volé
 
Le Cinéma, art de l'ombre
Discours de réception prononcé à l'occasion de la remise du titre de Docteur Honoris Causa à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon, le 18 novembre 2005
Auteur : Raoul Ruiz
Editeur : L''ENS de Lyon
Publié en mars 2007, dans la revue Positif (n°553)
 
Les spectres de Raoul Ruiz
Auteur : Adolfo VERA P.
Editeur : Revue Appareil revue soutenue par la MSH Paris Nord
 
Les trois couronnes du matelot
Auteurs : Nicolas Handfield, Sébastian Sipat
Editeur : Artifice
 
Les trois couronnes du matelot
Auteur : Gérard Courant
Editeur : Art press, n° 72 Juillet-août 1983
 
Ma présidente
Entretien avec Ruth Valentini
Le 26 janvier 2006, peu après l'élection de Michèle Bachelet à la présidence du Chili, Raoul Ruiz s'exprime sur son pays d'origine, le cinéma et la nouvelle présidente.
Auteur : Ruth Valentini
 
Raoul Ruiz et la mnémotechnique
Le  mémoire de Marie-Hélène Mello (2006) est en ligne sur le site de l'UQAM, Université du Québec à Montréal.
"Ce mémoire vise à éclairer la conception bien particulière du cinema et de la spectature du cinéaste Raoul Ruiz, par le biais de l'analyse de l'art de la mémoire (ou « mnémotechnique ») dans son film Trois vies et une seule mort, réalisé en 1995.
En tant que réalisateur, scénariste et théoricien du cinéma, Ruiz propose une réflexion théorique originale sur son médium, réflexion qui fait appel à plusieurs champs du savoir et met en relief les relations entre diverses pratiques artistiques. Le caractère multidisciplinaire de sa démarche expliquerait en partie la difficulté qu'éprouvent les critiques à aborder l'ensemble de l'oeuvre de Ruiz, qui paraît inclassable en termes d'écoles, de genres ou d'esthétiques cinématographiques.
Trois vies et une seule mort, généralement ignoré dans les ouvrages consacrés à Ruiz, a pour particularité d'esquisser des liens entre l'art de la mémoire et le cinéma. Bien que les oeuvres Mémoires des apparences et Le Temps retrouvé, réalisées par le même cinéaste, témoignent également des possibilités qu'offre le médium cinématographique pour traduire la mémoire, Trois vies et une seule mort est le seul film de Ruiz axé sur la mémoire qui ne soit pas l'adaptation d'une oeuvre littéraire. Créée et scénarisée par Ruiz, l'oeuvre étudiée porte sur l'art de la mémoire, emprunte certaines de ses caractéristiques formelles et propose une expérience spectatorielle sollicitant un constant « travail de mémoire ». Trois vies et une seule mort établit ainsi de puissantes relations entre le caractère « défamiliarisant » (Victor Chklovski) de l'image cinématographique, le processus de réminiscence et les « traces d'oralité » (d'après la conception de l'oralité proposée par Walter J. Ong) au cinéma. Multidisciplinaire par essence, notre hypothèse interprétative de l'art de la mémoire prend appui sur l'ouvrage The Art of Memory (Frances Yates), qui se consacre à l'évolution de la mnémotechnique depuis sa naissance jusqu'à la Renaissance. Par conséquent, notre analyse du film fait appel à des notions liées à l'art de la mémoire qui sont issues de plusieurs champs d'études, notamment du cinéma, de la peinture, de la photographie, des médias, de l'histoire de la philosophie, des mathématiques, de la littérature, du théâtre et de la théologie. À travers l'analyse des diverses manifestations de l'art de la mémoire dans le film (et des conceptions du monde et de l'art qu'elles sous-tendent), nous accordons une attention particulière à l'intermédialité qui caractérise Trois vies et une seule mort, c'est-à-dire sa façon d'incarner l'interpénétration de qualités médiatiques propres à divers médias."
Mello, Marie-Hélène (2006). « Raoul Ruiz et la mnémotechnique : relations entre l'image défamiliarisante, l'art de la mémoire et les traces d'oralité dans Trois vies et une seule mort » Mémoire.
Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études littéraires.
 
Raoul Ruiz y los fantasmas del placer
Auteur : Alberto Bejarano (Master en filosofía y estética Universidad Paris 8; Doctorando en filosofía y estética Universidad París 8; Docente Investigador de la Facultad de Ciencias Sociales y Humanas de la Universidad Externado de Colombia).
Langue : Espagnol
 
 
Logique du sens de Trois Vies et une Seule Mort
D.E.A. Cinéma de Jean-Michel PAMART   
Directeur de Mémoire :
M. Jean-Louis LEUTRAT
 
Les films de théâtre de Raoul Ruiz
Auteur : Didier Plassard
Thème : Richard III, Bérénice, La vie est un songe (voir : Mémoire des apparences)
Editeur : Michel Collomb (dir.), Figures de l'hétérogène, Montpellier, Publications de l'Université Paul Valéry 1998
 
Dossier de presse Trois vies et une seule mort
Dossier de presse du film
Mai 1995, Entretien avec Raoul Ruiz
Editeur : Gémini Films
 
Une formidable leçon de cinéma
Entretien avec Marie Luce Bonfanti, directrice du Cifas
Auteur : Philippe Simon
Thème : Vertige de la page blanche
Editeur : Cinergie, Revue et Annuaire du Cinéma de la Communauté Française de Belgique