Baroque cinématographique - Essai sur le cinéma de Raoul Ruiz

Baroque cinématographique - Essai sur le cinéma de Raoul Ruizde Richard Bégin
Edition Les Presses Universitaires de Vincennes
Collection. "Esthétiques hors cadre", 2009.
Format 13,7 x 22 cm, 176 p., 20€
ISBN 978-2-84292-235-1

Le cinéma de Raoul Ruiz est souvent qualifié de baroque sans que soit expliqué en quoi consiste le « baroque cinématographique ». Récits labyrinthiques, décors en trompe-l’œil, personnages excentriques, les films de Raoul Ruiz abondent en thèmes et figures dites baroques. On y découvre aussi un processus spéculaire et ludique spécifiquement cinématographique. L’analyse est ainsi entraînée au-delà de la simple recension générique. Des Trois Couronnes du matelot à Trois Vies et une seule mort en passant par Généalogies d’un crime, elle met au jour les symptômes d’une expressivité baroque transhistorique et intermédiatique susceptible de s’incarner dans un langage conscient de ses propres possibilités et des limites inhérentes à la cohérence narrative. Ce faisant, elle participe à une étude esthétique de la sensibilité baroque.

Richard Bégin est professeur invité en études cinématographiques à l’Université Laval (Québec). Ses recherches portent sur les images de violence, de catastrophe et d’horreur dans le cinéma contemporain. Il a co-dirigé un numéro de la revue CiNéMAS consacré au film d’horreur, ainsi qu’un numéro de la revue d’études sémiotiques Protée consacré à l’imaginaire des ruines.


Table des matières
introduction générale

PREMIÈRE PARTIE
spéculaire

1. de la « cinématographicité »
Les « marques » de l’écriture cinématographique
Le « comportement » spéculaire des objets
L’hétéronomie du gros plan Baroque

2. Quelques considérations sur le « style baroque »
Un « style » baroque ?
Les symptômes réflexifs
Une poétique de la poïétique
L’expressivité baroque
Le monde est un théâtre

3. Une poétique du regard : Mémoires des apparences
Un monde d’apparat
« Voir avec la vue de l’imagination »
Le regard appareillé
L’origine du regard

DEUXIÈME PARTIE
ludique

1. le personnage comme entreprise ludique
Le jeu des modèles
Le geste de « passage »
Les détournements psychologiques

2. À la croisée des histoires
Autour de trois couronnes danoises
L’en-jeu
Une symptomatologie baroque

TROISIÈME PARTIE
baroque

1. de l’esthétique baroque
La conduite esthétique baroque
L’expérience baroque

2. le cinéma comme voyage clandestin
L’esprit baroque
L’image matrice

3. les (re)compositions de l’univers
L’Hypothèse du tableau volé
Esthétique du fragment
Fiction de l’inédit

Conclusion
bibliographie