Le Domaine perdu

Fiche technique
Le Domaine perdu de Raoul Ruiz
long métrage fiction 35mm 1h 46min
France, Roumanie, Italie, Espagne (2004)
Date de sortie : 01 Juin 2005
Autre titre :
Livre à vendre, Livre à rendre
Réalisé par :
Raoul Ruiz
Avec :
Grégoire Colin, François Cluzet, Marianne Denicourt, Julie Delarme, Christian Colin, Robert Florentin Ilie, Laurence Cordier, Julien Honoré, Edith Scob
Synopsis :
Max a cinquante ans passés lors du coup d'état de 73 au Chili. Terré chez lui pour éviter les balles des militaires putschistes, il se souvient de l'autre guerre qu'il a vécue à Londres dans les années quarante, pendant laquelle il avait rencontré un autre aviateur, français celui-là... Antoine... À l'époque, il avait eu du mal à reconnaître en cet aviateur aguerri et vieillissant, l'homme qu'il avait vu surgir du ciel et atterrir à côté de chez ses parents, dans un village du Chili en 1932... Antoine, le héros de son enfance, pourtant celui qui a initié Max à l'aviation, et aussi, sans peut-être même le savoir, aux merveilles... Alors qu'un livre semble tisser un lien secret entre les deux hommes, les destins d'un pilote et de son jeune apprenti se croisent tout au long du XXème siècle entre le Chili et l'Europe.
Scénario :
Raoul Ruiz
Montage :
Valeria Sarmiento, Béatrice Clérico
D'après :
Le Grand Meaulnes d'Alain Fournier
Production :
Elzévir Films, Canal +, Gemini Films
Budget :
2,89 millions d'euros
Directeur de la production :
Denis Carot, Marie Masmonteil
Image :
Ion Marinescu
Son :
Philippe Morel, Georges-Henri Mauchant
Musique :
Jorge Arriagada
1er assistant :
Christophe Jeauffroy
Costumes :
Décoration :
Lieu de tournage :
Roumanie
Distribution :
Bavaria Film International, Gémini Films
Visa d'exploitation :
105.319
Prix, Festivals :
Karlovy Vary 2005, Sélection Officielle, Montréal 2005

Un film de Raoul Ruiz


Document(s)

Le Domaine perdu : le Chili du cinéaste, à travers le destin croisé d'un enfant et d'un aviateur

Source : Le Monde 31 mai 2005

Par Jean-Luc Douin


Les petits princes abondent dans le cinéma de Raoul Ruiz, Peter Pan vampires régnant sur une île maudite (La Ville des pirates) ou gamins traversant le miroir pour vivre d'homériques métamorphoses (Les Destins de Manoel). Il n'est donc pas étonnant de retrouver un jeune garçon dans Le Domaine perdu, enfant porté à scruter le bleu du ciel pour se raconter des histoires, et d'ailleurs le cinéma de Raoul Ruiz est un théâtre d'illusions baroque et fantastique où il ne faut s'étonner de rien.

Facétieux magicien, ce cinéaste d'origine chilienne est l'auteur de cette expression lancée comme un pied de nez au "Tout travelling est affaire de morale" de Jean-Luc Godard : "Tout travelling est affaire de mélancolie." Outre un goût effréné de la pitrerie, il faut y voir l'éternelle tentation d'un exilé de revisiter les sites embaumés de son pays.

Lire la suite de l'article sur le site du Monde.fr

Voir la bande annonce

Référence(s)

----------
Cahiers du cinéma 602 2005
Le Domaine perdu
Jean-Philippe Tessé

----------
Fiches du Cinéma 1788

----------
Le Monde 2005
Le Chili du cinéaste, à travers le destin croisé d'un enfant et d'un aviateur
Jean-Luc Douin

----------
Les Inrockuptibles 496

----------
Les yeux dans l'écran 2005
Voir l'émission sur le site de TV 5 Monde
Vittoria Matarrese

----------
Positif 532 2005
Le Domaine perdu
Guy Scarpetta