Richard III

Fiche technique
Richard III de Raoul RuizRichard III de Raoul Ruiz
long métrage fiction France, Suisse (1985) 2h 15min.
Réalisé par :
Raoul Ruiz
Avec :
Ariel García Valdés, Gilles Arbona, Marc Betton, Philippe Morier-Genoud, Michel Ferber
Synopsis :
«Richard III» est une chronique de l'histoire anglaise. Shakespeare en a fait une tragédie, Jean-Michel de Prats un admirable texte français, et Georges Lavaudant l'a mise en scène. Raoul Ruiz reprenant le tout a inventé une fiction, avec les comédiens de Georges Lavaudant et les mots de Shakespeare. La musique d'Arriagada amplifie en tempête l'épopée romantique de ce roi de théâtre. C'est le premier grand rôle au cinéma d'Ariel Garcia-Valdes qui compose un roi infantile et dangereux.
Scénario :
Raoul Ruiz
Montage :
Martine Bouquin, Rudolfo Wedeles
D'après :
William Shakespeare
Production :
Institut National de l'Audiovisuel (INA), Maison de la Culture de Grenoble, Ministère de la Culture de la Republique Française, Télévision Suisse-Romande (TSR)
Directeur de la production :
Image :
Jacques Bouquin, Gérald Dumour, Jacques Gaudin
Son :
Jean-Claude Brisson
Musique :
Jorge Arriagada
Lieu de tournage :
La région de Grenoble

Un film de Raoul Ruiz


Document(s)

Richard III de Raoul Ruiz : Entre difformités et déformations

Source : Shakespeare et le cinéma, Actes de colloque, 1998 Société Française Shakespeare, éd. Patricia Dorval 1998

Par Laetitia Coussement

Extrait :

Dans son Richard III (1986), film méconnu et jamais diffusé, librement inspiré de la mise en scène de Georges Lavaudant pour le festival d'Avignon en 1984, Raoul Ruiz porte un regard original sur un monde shakespearien en désintégration, monde en crise, en proie au doute. A l'opposé des deux autres adaptations récentes de Richard III -- celle de Richard Loncraine en 1995 et celle d'Al Pacino en 1996 -- caractérisées par leur simplicité, leur clarté, voire leur pédagogie, le film de Raoul Ruiz est obscur, insaisissable, inachevé. Prenant comme point de départ Richard de Gloucester, personnage difforme et enclin lui-même à déformer le monde, le cinéaste recrée un univers disproportionné, déséquilibré, disparate. Il met ainsi en oeuvre une esthétique de la déformation, revendiquant l'artifice et tous les effets du septième art -- trucages, usage de filtres, effets de lumière, mouvements de caméra complexes -- afin de nous rappeler que l'image, comme le monde, est mensonge.

Récriture et modélisation de l'écran par la scène : les films de théâtre de Raoul Ruiz

Source : Michel Collomb (dir.), Figures de l'hétérogène, Montpellier, Publications de l'Université Paul Valéry 1998

Par Didier Plassard

Télécharger le document

De Palazzo mentale à Richard III, deux expériences de théâtre filmé

Source : Le Film de théâtre, CNRS éditions 1997

Par Christine Hamon-Siréjols

Extrait :

Pour sa version cinématographique, Raoul Ruiz décida de réaliser le tournage en plein-air. Il s'installa donc dans les Alpes, au Monteynard non loin de Grenoble, sur la route Napoléon. Cette zone débudée, entourrant un lac glaciaire, rendue plus inhospitalière encore par la fumée noire qui se dégageait de pneus continuellement brulés, devint le cadre de toutes les scènes. (...) Dans le projet initial l'action devait se dérouler non pas au XVème siècle, mais dans un monde mythique et lointain comme le suggérait le premier plan du film situant l'action en "2003 avant Gulliver". En fait Raoul Ruiz conserva les costumes du spectacle clairement datés comme étant ceux de l'époque élisabéthaine, mais il les projeta dans un univers dévasté d'avant toute Histoire.

Référence(s)

----------
Cahiers du cinéma 385 1986
Etats d'âme
Antoine de Baecque, Thierry Cazals, Hervé Le Roux

----------
Le Film de théâtre 1997
De Palazzo mentale à Richard III, deux expériences de théâtre filmé
Christine Hamon-Siréjols

----------
Positif 305 1986
Cannes
Paulo Paranagua


----------
Shakespeare et le cinéma, Actes de colloque de la Société Française Shakespeare 1998
Richard III de Raoul Ruiz : entre difformités et déformations
Laetitia Coussement